top of page
Rechercher

粥 Gruau de riz rouge, jujubes "Da zao" et gingembre

Gruau de riz rouge, jujubes "Da zao" et gingembre : Une recette divinement douce, onctueuse et délicieuse.



Le gruau de riz est un classique du petit déjeuner chinois (vous le savez par cœur si vous me suivez sur instagram @manonperrot.mtc). Je vous en propose une déclinaison sucrée avec des qualités spécifiques (poires, cannelle et jujubes apportent leurs touches personnelles en termes de diététique énergétique).


C'est parti !

Pour cette recette, il vous faudra surtout du temps (la cuisson du riz prendra trois heures minimum), deux grandes casseroles et c'est tout !



Les ingrédients


  • 1 verre de riz rouge (de Camargue par exemple)

  • 10 verres d'eau

  • 8 jujubes Da Zao 大棗

  • 3 lamelles de gingembre (à couper)

  • des poires (autant que vous le souhaitez)

  • de la cannelle en poudre


La recette


  1. Dans une grande casserole, versez le riz et la quantité d'eau nécessaire (1 verre de riz - 10 verres d'eau environ)

  2. Portez à ébullition puis laissez cuir à feu doux pendant trois heures minimum

  3. Au bout de deux heures de cuisson ajoutez les jujubes et le gingembre pour qu'iels infusent dans la cuisson du riz

  4. Lorsque les grains de riz se sont "ouverts en fleur" (ou ont éclaté tout simplement) et que la texture de votre gruau est onctueuse, c'est prêt !

  5. En parallèle, épluchez et coupez grossièrement vos poires

  6. Faites les cuire avec un fond d'eau dans une casserole pendant environ une heure (plus longtemps si vous aimez la texture compote)

  7. Saupoudrez de cannelle pendant la cuisson

  8. Lorsque le Zhou et les poires sont prêts, dégustez-les ensemble en établissant un lit de zhou dans une assiette creuse, sur le lit de zhou placez quelques poires cuites, saupoudrez de cannelle et ajoutez ce que bon vous semble !

  9. Sur la photo, la recette a été étoffée de noisettes, graines de sésame noir et d'un filet de sirop d'érable pour une saveur encore plus sucrée.

  10. (Retirez le gingembre et les jujubes du Zhou, ayant infusé pendant plus d'une heure avec le riz pourrez en sentir les saveurs délicates)


Ce gruau peut être dégusté le matin au petit déjeuner ou l'après midi si vous avez besoin d'un en-cas !


Qualités diététique énergétique chinoise


Qui a dit que bien manger était forcément frustrant ? En diététique énergétique chinoise, tous les sens doivent être satisfaits pour que le repas soit équilibré et bon pour l'organisme.


. La vue : le repas doit être coloré, beau, attirant. Vous remarquerez que différence de couleur dans l'assiette rime souvent avec apport nutritif diversifié et complet !

On retrouve d'ailleurs l'importance des cinq mouvements en diététique chinoise : chaque organe ayant une couleur spécifique.

. L'odorat : L'odeur d'un plat est un indicateur qui attire ou détourne. L'appétit commence ici : votre plat doit avoir une odeur qui vous donne envie de le déguster.

. L'ouïe : Imaginez le bruit d'un pain chaud qui crépite encore à la sortie du four du boulanger, de légumes saisis à la poêle ou d'un plat de lasagne arrivant sur la table, les bords du plat encore bouillants et réchauffant les légumes qui s'y accolent. N'est-ce pas délicieux par avance ?

. Le toucher : ici nous entendons plutôt la texture des aliments. Un plat à la fois crémeux avec des notes de croquant qui nous surprennent aura certainement plus de succès qu'un plat n'ayant qu'une texture.

. Et bien-sûr le goût ... certainement la note la plus importante !


Dans cette recette, le riz rouge prend soin de la rate-estomac : très digeste et légèrement réchauffant, il entretient le feu digestif et régule le transit. La jujube nourrit le sang, le gingembre tonifie et réchauffe. Les poires nourrissent le yin des poumons, la cannelle réchauffe l'interne.

Très bonne recette à garder au chaud lors de coup de fatigue, de coups de froid avec rhinorrhée, toux sèche et peu d'appétit.


Dites-moi ce que vous en avez pensé !

Manon



12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page